[Danse]
Durée|50 mins
Lieu|Les Hivernales - CDCN d'Avignon
Présentation de la pièce
Danser sans crainte pour transcender le vide et toutes nos appréhensions.
TIEN Hsiao-Tzu, chorégraphe montante de la nouvelle scène taïwanaise, nous présente un spectacle contemporain qui nous interroge sur la somme des états émotionnels de la vie qui, par intermittence, et telles des vagues, nous assaillent.

The Hole est une somme d’états émotionnels, de ces sombres moments de la vie qui par intermittence, telles des vagues, nous assaillent.

Née en 1980, je ne sais toujours pas comment me situer, comment dissiper ma perplexité sur mon identité – qui suis-je ? – et sur ma culture. Confrontée quotidiennement aux contradictions politiques et sociales, je ne sais que faire et ne trouve pas d’issue. Je pense que c’est là précisément la raison des doutes et de l’incertitude que je ressens dans ma vie, mais c’est aussi la raison pour laquelle je tente au moyen de The Hole de me débarrasser de ces doutes.

The Hole est une tentative d’utiliser le corps pour accéder à la source originelle des sentiments et émotions ; de se servir des contradictions et du désespoir qu’engendre la société pour réfléchir à ce « sentiment de flottement » inhérent à notre époque et qui naît de la tension entre intérieur et extérieur, entre l’homme et son environnement. Il s’agit, à partir d’un point de vue individuel, de trouver le lien qui existe entre état émotionnel et société. Dans cette œuvre, les tableaux se succèdent comme les fragments d’une mémoire retrouvée et, grâce à la sonorisation live et aux lumières, reproduisent sur scène l’occurrence des accidents de la vie et des états émotionnels qui en dérivent, dans une imprévisibilité permanente et avec une seule constante : la fuite du temps.

The Hole est une réflexion sur le doute immense qui s’attache à la réponse à l’interrogation « qui suis-je ? ». Ce sont ce doute et les tentatives fébriles de le lever qui constituent le sujet principal de The Hole. Ces pas hésitants et ces respirations tendues, ces moments d’hébétude où l’on ne sait que faire font partie intégrante de la vie et il faut replonger dans la vie pour les ressentir encore une fois. The Hole, c’est le corps – harassé, hésitant – sous le coup des émotions ; c’est l’état d’esprit – flexible, terrifié, combatif, s’agitant à l’aveugle comme un canard sans tête – dans sa quête d’une solution. Ce corps expression du désir profond de « trouver une solution » constitue le langage même de The Hole, un langage corporel antérieur à l’apparition de la conscience, une sorte de désir primal.

Comme à l’entrée d’une caverne, à la limite entre obscurité et clarté, hésitant, vacillant, mais finalement toujours seul. Comme si nous n’arrivions pas à formuler une foule de choses, peut-être une insupportable lutte, peut-être une anormale tranquillité.

                                                                                                                                    - TIEN Hsiao-Tzu

 

Distribution

Chorégraphie | TIEN Hsiao-Tzu
Interprètes | YANG Ya-Chun, PAN Bo-Ling, WANG Ning, CHANG Ya-Yuag, TIEN Hsiao-Tzu
Lumières & Régisseuse générale| KAO I-Hua
Scénographie | CHIU Cheuk-Lam
Création sonore | LIN Yu-Der
Costumes | Juby CHIU
Direction générale | LIU Hsiao-Ling
Coordination des tournées | WU Ko-Yun
Production | Shu-Yi & Dancers Company
Commissionné par Assembly Dance Theatre

* Les œuvres de TIAN Hsiao-Tzu sont coproduites par PROJECT ZERO Performing Arts Management.

Contact

PROJECT ZERO Performing Arts Management
E-mail: projectzerotw@gmail.com
TEL: +886-2-2721-7738

Galerie
La presse en parle
25/06/2017
The Hole

« […] des mouvements d’ensemble qui traduisent à la fois une frénésie et un empêchement, des secousses qui en disent long sur le désarroi des êtres. La solitude et l’obscurité semblent guetter les danseurs réunis en une sorte de horde, que la danse va doucement conduire vers un possible ailleurs. »

N. Yokel

「⋯⋯整體的動作同時演繹了瘋狂與滯礙的情境,而身體的顫動,則深刻地描繪出人類面對生存的不安。成群的舞者,似乎無時無刻地被孤獨與黑暗所窺伺與圍繞,僅能透過不斷地舞動,緩緩地走向一道可能的出口。」

30/06/2017
Le marathon de l’Été danse

« Avec pour seule constante la fuite du temps, Hsiao-Tzu Tien transpose sa réflexion sur le sentiment de flottement inhérent à l’époque en une série de tableaux comme les fragments d’une mémoire retrouvée. Temps suspendu, silence, immobilité sont le ciment de ces trois pièces introspectives. »

Marie Godfrin-Guidicelli

「整個舞作中唯一不變的原則,是時間的流逝,田孝慈思考著當今時代特有的漂流感,將其轉化成一組一組『重新尋回的記憶片段』。凝結的時間、沈默與靜止,是連結這三段展現內心作品的共通點。」

07/07/2017
Taïwan à Avignon

La chorégraphie de Tien Hsiao-Tzu « propose une danse théâtrale et féminine toute en intériorité, [...] une somme d'états émotionnels portée par d'excellentes interprètes. »

Philippe Noisette

編舞家田孝慈「帶來一個內化了劇場元素與女性特質的舞蹈作品,⋯傑出的舞者,將這樣的整體情感狀態表現得淋漓盡致。」

19/07/2017
Les Hivernales - The Hole (On aime)

« Les cinq danseurs de la scène des Hivernales nous embarquent dans un tourbillon d’émotions mêlant anxiété et détresse. Leur chorégraphie complexe et physique reflète les conflits et l’angoisse auxquels notre société moderne est confrontée. »

Johan Barthélémy

「在法國國家編舞發展中心的舞台上,五位舞者將我們拉進一個混雜焦慮與憂傷的情感漩渦中。透過複雜的編舞與舞者技巧的展現,反映出現代社會所面對的衝突與不安。」

19/07/2017
« THE HOLE » AU OFF D’AVIGNON

« La danse est fluide, faussement naturelle, les déhanchements lents rappelle le film Grudge japonais. Les corps s’agrippent à des colonnes vertébrales qui semblent céder et qui les jettent à terre. L’angoisse nous enveloppe cependant que la beauté de chaque geste appelle le salut final. »

David Rofé-Sarfati

「這部舞作十分流暢、狀似自然,舞者身體的緩緩扭動,讓人聯想起日本電影《咒怨》,她們的肉體僅僅靠著脊梁撐著,不時像瞬間屈服一般、攤於一地。儘管人們的生活總是充滿焦慮,但藉由這優美的一舉一動,終能想望那最後的救贖。」

19/07/2017
The Hole de Hsiao-Tzu Tien

« Il faut chercher les origines de cette danse dans les tripes. […] La traversée est sombre et puissante. »

Marie Soyeux

「想了解這部舞作,就得朝內心深處挖掘前進…這段旅途,不僅幽暗深邃、且張力十足。」

24/07/2017
The Hole – en terrain intranquille à Avignon

« The Hole, c’est un trou dans lequel on s’enfonce à la manière de Chihiro traversant le tunnel dans le film de Miyazaki […] C’est les pieds nus sur le plateau, en courant au besoin que les danseuses font corps et embrassent la peur. Par delà les mouvements intranquilles, la danse apparaît comme émancipatrice. »

Henri Guette

「【洞】,一個讓我們深深墜入的洞,就像宮崎駿電影中的千尋所穿越的隧道那樣⋯⋯舞者們在台上不時赤腳跑著,她們緊緊擁抱著恐懼、與之融為一體。透過激動不安的動作,舞蹈也成了一種解放力量。」